Entre deux négociations sur le pouvoir d’achat, Leclerc continue sa stratégie de précurseur à grand renfort d’annonces médiatiques.

Son nouveau coup : la suppression des confiseries pour enfants aux caisses de ses supermarchés dès le mois juin. Le distributeur anticipe ainsi les recommandations du Ministère de la Santé. Un effet d’annonce supplémentaire alors que les négociations entre distributeurs, industriels, associations de consommateurs sont en cours pour interdire les confiseries aux caisses des supermarchés mais aussi pour interdire la publicité des produits trop gras ou trop sucrés pendant les émissions pour enfants.

Dénonciation des prix des industriels, site de comparaison des prix, défense de la santé du consommateur : décidemment Leclerc occupe le terrain et creuse l’écart avec ses concurrents !

Source : UFC-Que Choisir.