Je continue donc ma série des « aventures déménagement ».

Cette fois, c’est France Télécom, pardon Orange qui y passe.

Premier passage à l’agence pour savoir comment réaliser le transfert de ligne. Deuxième passage à l’agence une semaine plus tard (avec le même conseiller) pour réaliser le transfert munie des pièces demandées précédemment.
Sauf que… la première fois, le conseiller ne m’avait pas tout dit donc il me manque des pièces
Sauf que… le conseiller ne sait visiblement pas se servir de son ordinateur
Sauf que… le conseiller n’arrivant pas faire ces manips me dit avec un large sourire « vous savez, faut pas vous embêter à venir à la boutique. Vous appelez le 1014 de chez vous et ils vous feront le changement de ligne ». Je lui réponds en plaisantant (mieux vaut en rire) : « vous n’aimez pas que l’on vienne vous voir ? » Il n’a pas relevé.

En bon petit soldat, j’appelle la hotline. Encore une fois c’est bibi qui paie… J’attends quand même 10 minutes puis la manip dure 15 min. Et pour autant, ils ne sont pas capables de faire le changement d’adresse pour mon portable « vous comprenez, ce ne sont pas les mêmes bases, il faut appeler le XXXX ».
Bah voyons, encore une hotline à payer.

Conclusion : le service client en boutique laisse franchement à désirer. J’ai eu l’impression (désagréable) que les boutiques ne sont là que pour enregistrer les nouveaux pigeons, pardon, clients. Et une fois client, la boutique ne vous connait plus. C’est vrai qu’un serveur automatique est plus efficace, surtout quand le client le finance grâce au numéro surtaxé.
Par ailleurs, France Télécom s’est rebaptisé Orange pour tous ses produits. Les boutiques vendent du téléphone, de l’internet, du mobile et de la TV. Ce n’est pas au client de faire l’effort de comprendre qu’il s’agit de bases différentes.

Question ouverte : mais où est la relation client là dedans ?