Vous avez certainement vu maintenant cette affiche de la Sécurité Routière pour le gilet jaune et le triangle de pré-signalisation avec Monsieur Karl Lagarfeld.

Je n’en ferai pas une analyse marketing détaillée car elle a déjà été fort bien faite par Cyrille Chaudoit.

Comme CALYO parle de consommation responsable, je vais vous livrer quelques faits additionnels pour mieux comprendre le contexte de cette campagne.

Parlons raisons. Cette disposition est nouvelle pour les Français mais elle existe déjà depuis quelques années en Italie, Espagne, Portugal, Autriche et la Belgique ! La raison n’est pas de sauver directement des vies. Les deux premières causes d’accidents sur la route sont l’alcool et la vitesse. Il s’agit plutôt de sécuriser les personnes en cas d’accident.

Parlons date. « Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), réuni le 13 février 2008, a décidé de rendre obligatoire la présence, dans tout véhicule en circulation, d’un gilet de sécurité et d’un triangle de pré-signalisation […] » dixit le communiqué de presse de la campagne d’affichage daté du 18 juin 2008.
Il a donc fallu attendre 4 mois la campagne de communication. C’est un délai normal : trouver l’agence de communication, réaliser le plan média, démarcher Karl, imprimer les affiches… ça prend du temps. Mais il ne reste plus que 12 jours aux Français pour s’équiper ! Heureusement le gouvernement est magnanime : « Pour que chaque Français puisse s’équiper dans les meilleures conditions, Jean-Louis Borloo, […] annonce que l’entrée en vigueur des sanctions pour les automobilistes ne sera applicable qu’à compter du 1er octobre 2008« .
Ouf, merci !

Parlons détails. Voici une liste de précisions qui ne sont pas sur l’affiche mais qui font la différence en cas de contrôle :
>> Le gilet doit être facilement accessible (dans la boîte à gants, sous le siège, etc.) [donc PAS DANS LE COFFRE].
>> Le gilet de sécurité doit être porté par le conducteur avant de sortir du véhicule, de nuit comme de jour, quelles que soient les conditions de visibilité, à la suite d’un arrêt d’urgence.
>> Le triangle de pré-signalisation doit se trouver à bord du véhicule.
>> Après avoir revêtu un gilet de sécurité, le conducteur doit placer le triangle sur la chaussée à une distance de 30 mètres au moins de son véhicule ou de l’obstacle à signaler.
>> S’il est immobilisé en sortie d’un virage, le triangle doit être installé en amont de l’entrée de ce virage.
>> L’allumage des feux de détresse reste obligatoire, lorsque le véhicule en est équipé.
>> Le gilet et le triangle doivent être conformes à la réglementation en vigueur soit marquage Communauté européenne « CE » pour le gilet et certification par le marquage « E 27 R » pour le triangle.
>> Le non-respect de ces obligations sera passible d’une contravention de la quatrième classe (amende forfaitaire de 135 €, amende minorée de 90 €).

Source