C’est l’heure du ménage de printemps dans les armoires ! Que faire des vêtements trop petits ou trop usés ou dont on a simplement envie de se délester ?

SURTOUT PAS A LA POUBELLE. Aujourd’hui, 85% des vêtements finissent dans une poubelle classique. 12 kg de linge par Français par an qui ne sont pas valorisés. Et qui mettront des années à se dégrader.

Voici une liste (non exhaustive) des solutions alternatives.

Solution 1 : la revente
Idéal pour les vêtements de marque et/ou ayant peu servis. Quelques euros à ajouter au porte-monnaie aussi !
Où ? Sur tous les sites d’annonces entre particuliers bien sûr mais aussi dans les vides-greniers, vide-dressings, braderies…

Solution 2 : le don
Là encore, les vêtements doivent être suffisamment en bon état pour pouvoir être reportés. Parlez-en autour de vous : famille, amis, collègues… Un réseau qui fonctionne surtout pour les affaires bébés et enfants 🙂
Personne n’est intéressé ? Pas grave, il reste les associations. Certaines organisent même des collectes dans les halls d’immeuble. Il suffit d’y laisser les sacs le jour indiqué. 
Sinon, renseignez-vous à votre mairie et/ou la paroisse de votre quartier pour connaitre les associations intéressées : Emmaüs, Secours Catholique, Secours Populaire ou simplement une association d’entre-aide locale… J’en oublie sûrement !

Solution 3 : le recyclage
A la maison, les vêtements les plus usés peuvent encore servir de chiffons pour les fenêtres, cirer les chaussures, etc… De quoi les garder encore quelques années supplémentaires. Il suffit de les laver après utilisation.

Votre sac à chiffons déborde ? Pas grave, désormais beaucoup de villes proposent des bornes de récupération. Le site la fibre du tri permet de trouver celle la plus proche de chez soi.

Aujourd’hui, une seule enseigne organise et valorise la collecte de « vieux » vêtements (dommage). H&M a mis en place une initiative louable depuis quelques années : 3 vêtements apportés = 5 euros de bon d’achat ! Renseignez-vous auprès de votre magasin car tous ne participent pas. 

Et la solution ultime : moins acheter pour moins jeter. Notre société de consommation avec des collections de vêtements toutes les 6/8 semaines n’aide en rien. Pourtant, vu l’impact écologique de l’industrie du tissu, une baisse significative de la consommation de vêtements est une piste non négligeable…