7 jours de vacances minimalistes et zéro déchet

C’est déjà le dernier défi. Il est d’un genre un peu particulier…

[Défi n*7 : D.E.C.O.N.N.E.C.T.E.R.]

Les écrans : TV, ordinateur, téléphone, consoles… consomment de l’électricité bien sûr. Sans parler de l’immense consommation d’énergie des serveurs type Cloud.

Surtout, ces appareils nous prennent aussi du temps. Et justement les vacances sont là pour se ressourcer, profiter des amis et de la famille, lire, photographier, découvrir, écrire des cartes postales, crayonner, faire du sport, du yoga, de la méditation ou même s’ennuyer ! Bref, se changer les idées du quotidien.

Une bonne raison d’éteindre la télé des mauvaises nouvelles ou se déconnecter du concours des meilleurs vacances sur les réseaux sociaux.

Pause 🙈🙉🙊

A chaque vacances, je m’efforce de réduire au maximum ma « vie virtuelle ». Je consulte les réseaux sociaux 1 ou 2 fois sur toute la durée (c’est plusieurs fois par jour hors vacances pour vous donner une échelle du challenge 😛), idem pour la presse. Ce n’est pas toujours évident. Mon téléphone sert très souvent de GPS. La tentation est donc grande de surfer, une fois que je l’ai dans les mains lorsque je suis copilote. Ou lorsque je m’en sers d’appareil photo. 

Aussi, je transforme cette tentation en opportunité : quitte à trainer sur mon téléphone, je fais le grand ménage. Tri et suppression des photos, mails, applis, historiques inutiles. Je me désabonne également des newsletters intéressantes.

2 avantages : un téléphone plus performant car allégé, et aussi une réduction de l’empreinte écologique de ma vie virtuelle. Mes challenges de l’été seront d’avoir moins de 2 000 mails (+4 000 aujourd’hui) et de réduire les 25 Go de photos et vidéos de mon téléphone.

Et vous : un peu, beaucoup, totalement, pas du tout, déconnecté.e cet été ?