Chaque jour, nous vous avons invité.e.s à réfléchir sur les impacts pour la planète avec nos petits pas.

Aliments, maison, vêtements, zéro déchet, salle de bains, travail, courses… La liste des défis est variée afin de vous inspirer et de partager autour de vous des gestes simples, la plupart peu coûteux mais avec un grand impact !

Retrouvez les 12 premiers défis.

Calendrier de l’après n*1 : réduire notre consommation de chocolat… une production ni éthique ni écologique…

👉 Rdv sur la page CALYO – Consommer, Acheter Les Yeux Ouverts pour des idées d’alternatives

 

Calendrier de l’après n*2 : Ne rien Acheter pendant les soldes ! (et après…)
L’industrie textile et des chaussures est une des plus polluantes. Et elle est régulièrement dénoncée pour les conditions de travail dans les usines en Chine ou au Bangladesh.

Une image valant mieux qu’un long discours, je recycle cette vidéo vraiment très pédagogique !

Comment agir ?

 Avant d’acheter, lister le contenu de ses armoires. Depuis quand n’avez-vous pas porter cette robe ? Et cette veste achetée sur un coup de cœur mais qui n’est pas à votre taille ?

 Remplacer une pièce par une autre pour éviter d’empiler les vêtements. Ça marche aussi pour les chaussures !

  Privilégier les pièces fabriquées en Europe, si si ça existe encore et ce n’est pas forcément beaucoup plus cher. Et en les achetant dans un magasin de centre ville, c’est encore mieux !

 Bannir les matières synthétiques et privilégier le coton bio. De nombreuses enseignes s’y mettent. Sans parler des créateurs…

Personnellement en 2017, j’ai acheté en tout et pour tout :
 Une paire de baskets de ville et une d’escarpins en remplacement des précédents qui étaient hors d’usage.
Un maillot de bain, idem les précédents étaient trop fatigués !
Une robe saison automne / hiver, avec beaucoup de difficultés car chez certains des articles Made in China cohabitent avec des productions européennes
 Des collants d’hiver et un bonnet en laine fabriqué en Italie (achetés en grande surface !)

Et cette année pour les soldes d’hiver, j’ai prévu uniquement du renouvellement pour les enfants : chaussons, manteaux, sous-vêtements et pyjamas pour l’année prochaine en taille supérieure. Mais je ne me précipite pas, je regarde également sur les sites d’occasion.

https://positivr.fr/degats-industrie-textile-environnement…/

 

Calendrier de l’après n*3 : Retour sur l’un de mes premiers cheval de bataille. STOP l’huile de palme !

Dans l’alimentation, en remplacement du beurre dans la recette ou tout simplement pour ajouter de la matière grasse en exhausteur de goût, l’huile de palme est encore trop présente dans les préparations industrielles.

Le comble étant, à mon avis, l’huile de palme bio. Quand on connaît son impact sur la déforestation, les feux de forêt sans fin en Indonésie, l’épuisement des sols…

Les cosmétiques aussi sont remplis d’huile de palme (souvenez-vous, 2008, le spot de Greenpeace interpellant La marque Dove).

Maintenant les méfaits de l’huile de palme sont connus du grand public. #ségolèneroyal #nutella

Le plus difficile devient donc de garder Les Yeux Ouverts sur les étiquettes. Quelques clés de lecture :

« Huile végétale » = huile de palme à presque 100%
De même, les ingrédients des cosmétiques aux noms étranges contenant -capryl, laur, -myris, -palm, -stéar

A vos étiquettes

BONUS ! L’article C.A.L.Y.O. collector d’octobre 2008 https://calyoblog.com/…/huile-de-palme-danger-dans-votre-a…/

 

Calendrier de l’après n*4 : manger moins de viande

Cette infographie percutante ne me lasse pas. Elle interpelle souvent car les quantités paraissent incroyables et pourtant…

Il est nécessaire d’abattre 1,1 milliard d’animaux chaque année pour assurer la consommation de viande en France ! 😵
+ de 80% des animaux sont élevés en bâtiments fermés, parqués en cage ou sur des caillebotis sans accès à l’extérieur. Sans parler de la consommation astronomique d’eau. La production d’1 kg de bœuf nécessite 15 000 litres d’eau…

Et n’oublions pas notre santé.

Les recommandations sont de 50g de viande ou poisson par jour pour un enfant, 100g pour un adulte. Pourtant en France, nous consommons en moyenne plus de 240 g de viande par jour.

Diminuer de moitié et profiter des économies pour acheter de la viande avec des labels de qualité garantissant une meilleure vie pour les animaux. Une démarche avec un bel impact pour notre santé, les animaux et la planète !

Alors cap ou pas cap de ne pas manger de viande jusqu’à samedi ?

ps : en bonus, la vidéo de Nicolas Meyrieux sur l’élevage intensif
https://youtu.be/2F473uqQ6NU

source image : https://www.notre-planete.info/…/actu_2202_surconsommation_…

 

Calendrier de l’après n*5 : l’eau précieuse

Avec la météo actuelle, on se sent plutôt sous l’eau… mais savez-vous que seulement 2,8% de l’eau disponible sur Terre est de l’eau douce ? L’eau est donc une ressource rare, qu’il convient d’utiliser avec parcimonie.

Certes, la consommation domestique ne représente que 8% de la consommation totale, mais un Français consomme tout de même en moyenne 150 litres d’eau potable par jour !

Alors en 2018, j’opte pour la technique du colibri et suis le proverbe « petit à petit l’oiseau fait son nid » :

 Je cherche à minimiser ma consommation d’eau au quotidien, à chaque fois que j’ouvre un robinet

 Je récupère l’eau pour la réutiliser dans le jardin.

Découvrez nos trucs et astuces pour économiser l’eau : Comment économiser de l’eau ?

Source : ADEME – http://www.ademe.fr/…/guide-pratique-economiser-eau-energie…

 

Calendrier de l’après n*6 : la chasse aux déchets !

Si le recyclage est indispensable puisqu’il permet de réutiliser des ressources pour en fabriquer de nouvelles, n’oublions pas qu’il nécessite une consommation importante d’électricité et d’eau. Le meilleur déchet, c’est donc celui qui n’existe pas 😉

Je bois de l’eau du robinet, j’achète en vrac, j’utilise des sacs en coton lavables pour mes fruits et légumes
Je n’achète pas de plats cuisinés mais préfère cuisiner
Je fais mes yaourts
Je privilégie les produits emballés en carton ou en métal et évite au maximum le plastique, issu du pétrole et plus difficilement recyclable.

Mais que faire face aux déchets qui jonchent nos rues, nos fossés, nos plages ? De moins en moins jetés délibérément par nos concitoyens, ils se sont souvent échappés d’une poubelle trop remplie, mal fermée, renversée par les vents, éventrée par un corbeau… Aidons-les à retourner à la poubelle
 Je ramasse les déchets que je croise sur mon chemin (1 par jour par exemple)
 Je participe à des opérations collectives : « Run éco team », « 1 déchet par jour / 1 piece of rubbish », « Initiatives océanes ».

Si vous n’êtes pas totalement convaincus (ou si vous avez envie de rigoler un peu), on vous propose de conclure par une vidéo https://youtu.be/BqyUne1vSSs

 

Calendrier de l’après n*7

Alerte
Demain, le 15 janvier sera le jour le plus déprimant de l’année.

Quoi de mieux pour lutter contre le blues hivernal que d’agir pour une bonne cause ?

Alors au lieu de ruminer, préparer votre pause de demain

 Une tasse ou un mug

Pour les amateurs de thé : une boule à thé + une petite boîte de votre thé préféré

Du sucre en morceaux dans une petite boîte

Une petite cuillère

Une serviette en tissu

Une gourde en inox

Le tout dans un tote bag. Et hop, votre cartable est prêt pour un travail en mode zéro déchet ! Et un sujet idéal pour discuter demain à la pause avec les collègues curieux.
Bye bye la déprime

 

Calendrier de l’après n*8

Aujourd’hui est le jour le plus déprimant de l’année. Mais on s’en fiche car c’est le début d’une nouvelle semaine de défis

Demain, le 16 janvier, le Parlement Européen doit statuer sur la pêche électrique… oui, oui, vous avez bien lu la pêche électrique ! Le principe est assez simple : électrocuter l’ensemble des animaux du fond marin puis récupérer sachant que 50 à 70% de cette pêche est jetée puisque invendable.
Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autre des désastres de la pêche industrielle.

 Comment agir ?

 Signer la pétition de l’association Bloom contre la pêche électrique avant le vote de DEMAIN au Parlement Européen
https://www.bloomassociation.org/stop-peche-electrique/

Et ensuite, au quotidien, voici quelques astuces pour mieux acheter son poisson :

Réduire sa consommation afin d’éviter le cercle vicieux : 20% de la pêche est destinée à… l’élevage des poissons, du bétail et des animaux domestiques

 Diversifier !
Et si on arrêtait le saumon d’élevage, crevettes tropicales et cabillaud ? Essayons le merlu, tacaud, merlan bleu, anchois ou la sardine

S’informer sur la méthode de pêche utilisée. Ainsi le poisson de ligne est plus cher mais de qualité. Il est aussi souvent la garantie d’une pêche plus artisanale : le prix du poisson sert alors à payer tous les acteurs de cette filière.

 A ce jour, il n’existe aucun label de pêche durable… Il est donc encore plus important de s’informer sur la méthode pêche !

Source : http://www.bloomassociation.org

Ps : en bonus, l’excellente chronique de Nicolas Ferroni sur la pêche électrique
https://www.franceinter.fr/…/le-billet-de-nicole-ferroni-10…

 

Calendrier de l’après n*9 : trier notre (nos) boite(s) mail(s) !

Les serveurs et les clouds sont de très gros consommateurs d’énergie, au moment de l’envoi et de la réception mais aussi en raison du stockage. L’empreinte carbone des mails est très forte et pourtant méconnue. Sans doute lié au côté immatériel et « caché » de son impact.

Un seul chiffre : 20 mails de 1 Mo par jour équivalent à 1 000km en voiture… Impressionnant non ?

 Comment agir ?

 Arrêter de recevoir : je me désabonne immédiatement des mails que je vais jeter sans lire (90% des newsletters envoyées n’ont jamais été ouvertes…)

 Anticiper : lorsque je laisse mon adresse mail sur un site, je cherche la case « ne pas recevoir d’informations »

Arrêter l’effet cercle : pas envie de recevoir de mails ? Une conversation sans fin par mail au bureau ? Alors n’envoyez pas de mail, appelez, allez voir les personnes

 Optimiser : quels sont les destinataires vraiment utiles ? La taille de la pièce jointe est-elle adaptée ? Un outil partagé ou une clé USB peut-il remplacer le mail ?

 Jeter : vider régulièrement les dossiers et le cloud. Et c’est une tâche sans fin surtout quand il faut trier ses mails datant de plusieurs années. Ainsi, une de mes boites reste plafonnée à 4 000 mails. J’ai donc décidé de tester un outil pour me faciliter la tâche. Je vous tiens au courant…

Bon lundi et bon tri !

ps : vous êtes à jour dans vos mails ? Et si vous attaquiez le tri des photos / vidéos et de votre cloud ?

 

Calendrier de l’après *10 : jamais sans mon sac à pain !
Une nouvelle habitude facile à pendre pour 2018 : avoir toujours sur soi quelques sacs en coton lavables, pour le pain, les fruits et les légumes.

Certes, les sachets distribués en boulangerie ou chez le primeur sont en papier, donc recyclables (voire compostables), mais leur bilan écologique n’est pas tout rose : leur fabrication nécessite notamment beaucoup d’eau  et le recyclage consomme également eau et énergie.

Alors plutôt que d’utiliser des sachets jetables, dont la durée de vie n’est que de quelques heures (ou jours dans le meilleur des cas), optons pour les sachets en coton lavables et réutilisables

Si tout le monde s’y met, vous imaginez ce que l’on peut économiser chaque année ?
Personnellement, j’ai acheté les miens chez Biocoop, mais on peut aussi les coudre soi-même. Sinon, j’ai découvert une entreprise qui fabrique ses sachets en coton en France : http://www.sacavrac.fr/sac-a-pain-c102x3115074

 

Calendrier de l’après n*11 : bas les pailles ! Connaissez-vous ce mouvement ? Non ? Laissez-nous vous raconter.

Pour siroter son jus de fruit ou son cocktail, la paille est devenue une vieille habitude bien plus qu’une nécessité. À tel point qu’en France 8,8 millions de pailles sont jetées par jour, uniquement dans l’industrie de fast food (ajoutez les restaurants, les bars, l’usage domestique et médical… et là ça fait vraiment peur !!).

C’est vrai notre consommation domestique paraît dérisoire en comparaison. Mais en banalisant ce produit, nous fermons les yeux sur une véritable catastrophe écologique.

Les pailles en plastique jetables, à utilisation unique, ne disparaissent pas dans la nature. Leur petite taille les rendent difficilement recyclables. Combien finissent par terre, dans les égouts, dans les fleuves, sur la plage… bref, dans la mer…

 Comment agir ?

 A la maison, s’équiper de pailles réutilisables en bambou ou en inox

Au bar, au restaurant, préciser sans pailles ! De nombreux restaurateurs rejoignent le mouvement : c’est l’occasion de les sensibiliser 😊

À votre santé !

Source : https://www.baslespailles.org

 

Calendrier de l’après *12 : la fin des cotons-tiges
Les cotons-tiges en plastique seront interdits à la vente en France en 2020. Pourquoi ? Parce qu’ils génèrent beaucoup de déchets non recyclables, polluent les océans et sont ingérés par les animaux marins.
En 2015, l’association Surfrider en a ramassé 16 000 dans les rivières ou sur les littoraux européens
Par ailleurs, certains médecins ne recommandent pas leur utilisation, car les cotons-tiges peuvent notamment causer des bouchons de cérumen.

Alors n’attendons pas 2020 ! Dès aujourd’hui, nous pouvons arrêter d’utiliser les cotons-tiges en plastique :
1/ S’il nous reste des cotons-tiges en plastique, utilisons-les puis jetons-les avec les déchets ménagers, dans un sac poubelle fermé ; mais surtout pas dans les toilettes
2/ Trouvez un nouveau moyen pour se nettoyer les oreilles : son auriculaire (après tout, il porte ce nom puisqu’il est le seul doigt à pouvoir entrer dans l’oreille ) ou un oriculi en bambou, que l’on peut utiliser toute sa vie (ou presque)
Vous pouvez facilement trouver un oriculi dans une boutique zéro déchet (perso, j’ai acheté le mien chez Day by Day) ou chez http://lamazuna.com/…/84-oriculi-cure-oreilles-ecologique-e…p