Bilan défi sans supermarché.pngAvant de vous raconter en détail comment notre famille a vécu ce défi, un petit rappel des objectifs.

Encourager les commerces indépendants, redécouvrir les épiceries de quartier, soutenir les petits producteurs, favoriser la vente en vrac et le commerce local, repeupler les marchés ou encore réapprendre à n’acheter que l’essentiel. Mais c’est également l’opportunité de faire savoir aux grandes surfaces que nous ne sommes pas d’accord avec le sur-emballage, le kilomètre alimentaire qui explose les scores ou les politiques de prix qui écrasent les petits producteurs. (source : envertetcontre tous.ch)

Dans notre famille, depuis septembre 2018, nous allons au supermarché classique toutes les deux semaines. Les légumes, fruits, fromage, viande et poisson sont achetés soit au marché, soit chez les commerçants de proximité. Plus exceptionnellement à la Biocoop en cas d’aléa.

Semaine 1 – la facilité

Le défi a été simplissime à réaliser car j’avais déjà prévu d’aller à la Biocoop. En effet avant le défi, j’alternais déjà une semaine de supermarché et une semaine de Biocoop.

La liste des courses

  • Lait demi écrémé
  • Jus d’orange
  • Jus de raisin
  • Bicarbonate de soude technique

Semaine 2 – premier vrai challenge

C’est le moment où le défi a vraiment commencé : habituellement, c’est la semaine d’aller au supermarché.

J’ai donc décidé d’opter pour un tour au Day by Day et à Biocoop. C’est un effort supplémentaire : le supermarché est à 5 minutes à pieds. Aller au Day by Day nécessite 20 minutes de bus. Au moins, le Day by Day et la Biocoop sont à côté.

Achats Day by Day

  • Farine
  • Sucre blanc et sucre roux
  • Lessive en poudre
  • Brosse à cheveux en bois

Achats à la Biocoop

  • lait demi écrémé
  • Jus d’orange
  • Jus de raisin
  • Percanonate de soude (que je vais utiliser comme blanchisseur pour le linge)

En cette semaine 2, j’ai également cuisiné un quatre quarts maison pour éviter de l’acheter. Verdict : gâteau un peu trop sec, il faut que je teste une autre recette.

Semaine 3 – le principe de réalité

J’ai eu l’impression de craquer. Emploi du temps chamboulé : je n’ai pas réussi à libérer du temps pour éviter le supermarché de ma ville. Et visiblement nous étions nombreux dans le groupe Ile de France du défi à “craquer”. Et puis, j’ai vu ce post et je repartie boostée, sans culpabilité.

Défi sans culpabilité

Achats au supermarché :

  • Lait entier bio
  • Jus d’orange
  • Jus de raisin
  • Gâteaux
  • Quatre quarts
  • Yaourts
  • Papier WC

Semaine 4 – respiration

Les courses ont été grandement facilitées par les vacances scolaires. Uniquement 2 adultes pour le dîner sur toute la semaine

Achat à la Biocoop

  • Salade
  • Pommes
  • Poires
  • Pamplemousse

Mon bilan de ce défi

Je suis très satisfaite et très contente ! J’ai pu sortir un peu de la routine habituelle une semaine Biocoop / une semaine . Le défi a également été l’occasion de réfléchir en famille à des alternatives sur les produits que nous consommons. Nous n’avons pas encore trouvé la solution miracle à tout. Comme par exemple le lait, le jus d’orange, le quatre-quart du matin. Nous continuons à chercher, à discuter autour de nous. Je suis certaine que nous allons trouver !

Ma plus grande satisfaction est d’avoir trouvé un rythme que j’estime être réplicable tous les mois. Un seul tour au supermarché traditionnel avec un panier de 40€ maximum chaque mois. Si nous y parvenons, quel progrès ! Surtout quand en moyenne, 200€ sont dépensés chaque mois par Français au supermarché.

Et finalement à mon sens, c’est bien l’objectif du défi : tester pour identifier les alternatives réalistes avec du plaisir. Se priver de supermarché par contrainte pour mieux y revenir tout le reste n’a peu de sens. Mieux vaut ralentir régulièrement sa fréquence d’achat. Chez nous, cela a pris plusieurs années, le temps de trouver de nouveaux produits, nouveaux magasins, de s’équiper en lavable… le tout en fonction de notre envie et notre disponibilité. De toutes les semaines, nous sommes passés à 2 ou 3 fois par mois puis toutes les 2 semaines pendant plusieurs mois. Je nous laisse du temps pour stabiliser le rythme pris pendant le défi une fois par mois car il faudra sans doute un temps d’ajustement pour bien maîtriser les stocks. Pas besoin de culpabiliser ! L’important est de s’engager, d’apprendre et de progresser.

Et vous ? Avez-vous testé le défi ? Partagez-nous votre expérience en commentaire 🙂

C.

ps : et en toute transparence, les produits que nous achetons encore au supermarché mais que je n’ai pas eu besoin d’acheter pendant ce mois

  • tablettes lave vaiselle
  • sopalin (et oui, nous ne sommes pas 100% zéro déchet)
  • gel douche
  • mouchoirs en papier pour se dépanner et approvisionner les écoles
  • céréales du matin
  • biscottes
  • pâtes
  • gaspacho

 

Sources :
Envertetcontre tous.ch
Panier-moyen-depenses-annuelles-drive-hypermarche-france/