La salle de bains est le « dossier » sur lequel j’ai beaucoup cheminé ces derniers mois.

Petit retour en arrière : tout a commencé au printemps 2017 avec l’alerte de l’UFC – Que choisir sur la présence de perturbateurs endocriniens, irritants ou allergènes dans les cosmétiques. Avec J., nous avions alors eu des (mauvaises) surprises. La majorité des produits étaient à revoir.

En septembre 2017, nous vous racontions nos tâtonnements, essais…

Et alors, depuis tout ce temps, que s’est-il passé ?

Salle de bain

Savon : le savon dur est définitivement adopté y compris par les enfants ! J’ai adopté la recette de J. pour transformer les chutes en savon liquide, tellement pratique. Je dois encore améliorer ma recette : le savon se solidifie trop au refroidissement. Mon savon préféré : un gros pain de savon de Marseille à découper soi-même, que je trouve à la Biocoop. Hyper pratique et réellement économique. Grâce au désencombrement de la maison, j’ai retrouvé différents stocks de savon achetés ou offerts. Résultat, depuis l’été 2018, je n’ai plus acheté de savon.

Gel douche : il est remplacé par le savon dur pour moi. Le reste de la famille utilise ponctuellement du gel douche liquide (pour le sport notamment). Une bouteille de 500 mL dure désormais plusieurs mois.

Shampoing : je reste fidèle à la marque Logona, version cheveux normaux (validée après essais de plusieurs formules). Je ne me sens pas encore prête à passer au shampooing sec. J’ai eu une grosse perte de cheveux il y a 2 ans. Je commence tout juste à récupérer. J’ai banni les colorations chez le coiffeur (bio ou pas). J’ai espacé au maximum les shampooings : tous les 3 ou 4 jours, au lieu de tous les 2 jours. Je lave uniquement le cuir chevelu, jamais les pointes. L’air de rien, avec cette nouvelle routine, ma consommation de shampooing a significativement réduit.

Soin des cheveux : j’ai testé des soins « maison » du cuir chevelu avec du gel d »aloe Vera, et de l’huile essentielle de Palmarosa. Mais ils ne m’ont pas convaincue. J’ai donc arrêté. Une fois par mois, je réalise un rinçage au vinaigre de cidre (dilué à 1/10). Et j’ai investi dans un soin à l’huile d’argan de la marque Logona pour entretenir les longueurs.

Crème visage : j’utilise désormais… de l’huile ! (hein ? quoi ?). C’est arrivé presque par hasard. J’avais lu quelques articles sur les huiles pour le visage, sans oser franchir le pas. Surtout avec ma peau mixte qui brille facilement. Et puis un jour, à court de crème bio Marilou et sans possibilité d’en trouver facilement, je me suis orientée par défaut vers l’huile de noyaux d’abricot (Weleda). J’ai tout de suite été séduite même si quelques jours d’adaptation ont été nécessaires. Pas d’effet luisant, surtout pour ma peau mixte. Bluffant ! En janvier j’ai même franchi un nouveau pas : de l’huile de noisette bio trouvée… au rayon alimentaire. L’huile de noisette est une huile sèche donc tout à fait adaptée aux peaux grasses et acnéiques.

J’ai également testé le jus d’aloe vera qui coûte bien moins cher que le gel d’aloe vera cosmétique. Essai infructueux cette fois ! Le jus fermenté très vite et l’odeur est vite insupportable. Je vais donc revenir au gel.

Crème pour le corps : je tâtonne encore. J’ai réalisé plusieurs tentatives mais aucune solution ne me convient ni liniment, ni beurre de karité. En ce moment, je teste l’huile de noyaux d’abricot. En effet, elle commence à rancir : je l’utilise donc au maximum visage et corps.

Maquillage : j’ai enfin une routine qui me convient. Je suis vraiment contente. Après plusieurs recherches, c’est la marque Zao qui m’a plu. Bio, vegan, prix raisonnable et des couleurs adaptées. J’ai choisi le fond de teint « effet soie » bien matifiant pour ma peau, mascara et rouge à lèvres.

Ce que j’ai supprimé et qui ne me manque pas : les cotons tiges, les disques de coton, les serviettes hygiéniques et tampons, les mouchoirs en papier. Le lavable est tellement agréable. J’ai également banni le déodorant depuis des années. Seulement du parfum Fragonard sur les vêtements. C’est une marque française implémentée à Grasse qui vend en direct. Et pour le gommage, j’ai toujours mes gants de hammam. J’évite ainsi d’acheter des gommages avec des micro-billes de plastique.

Ce que je n’ai pas (encore) changé : brosse à dents et dentifrice. Nos essais ont été des échecs. Les brosses à dents recyclées ou en bois ont des poils trop durs pour mes gencives sensibles. Quant au dentifrice solide, il était trop fort en huile essentielle à notre goût. J’ai donc mis le sujet en pause pour le moment, en attendant de reprendre courage et tester de nouveaux produits. Je n’ai pas encore trouvé non plus de bons remplaçants à la crème pour les mains et la crème pour les pieds de l’Occitane que nous utilisons encore. Enfin, je reste fidèle à la marque Saugella pour la toilette intime.

J’ai encore pas mal de pistes à explorer dans les prochains mois pour toujours moins de produits chimiques et plus d’économies. Et vous ? Quels sont vos produits fétiches dans la salle de bain ?

C.

A lire égalementOn a trouvé dans nos salles de bain… épisode 2 !
1 an après – La cup et les SHL
Les idées reçues sur les médicaments